Mobilisons la communauté internationale pour enrayer les violences

Publié le Catégories Sur le vif

Depuis plusieurs mois, notre pays connaît un regain de violences et la communauté internationale s’inquiète. Des ONG telles que Amnesty International dénoncent de terribles attaques contre la population et l’ONU, par la voix de son Secrétaire général Antonio Guterres, s’est montrée extrêmement préoccupée au sujet des combats.

Cette situation est d’autant plus inquiétante qu’elle marque un retour en arrière, tandis que les tensions semblaient s’apaiser depuis la fin du conflit. Les progrès réalisés ces dernières années pour parvenir à une paix durable sont fragiles, et c’est tout le pays qui tremble à l’idée de connaître une nouvelle crise destructrice.

Pour le Président Faustin-Archange Touadéra, la solution passe par le soutien de partenaires étrangers, et notamment régionaux. Cette vision me semble juste, d’autant que nos voisins nous apportent déjà une aide précieuse en accueillant des centaines de milliers de réfugiés. La communauté internationale doit comprendre que c’est le moment de nous aider véritablement en mettant en oeuvre les moyens promis et en renforçant la Minusca. Il est urgent d’enrayer le retour des violences pour reprendre la phase de stabilisation que nous avions amorcée.

Bien entendu, la solution viendra aussi de l’intérieur et c’est toute la société civile qui doit se mobiliser également. Le Président a raison lorsqu’il dit qu’une grande majorité de Centrafricains est en faveur de la paix. Cet objectif prime sur tous les autres et nous devons concentrer nos efforts pour y parvenir. Une analyse lucide de la situation doit permettre d’envisager des options pertinentes pour accompagner notre pays sur le bon chemin. J’y reviendrai prochainement.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

1 pensée sur “Mobilisons la communauté internationale pour enrayer les violences”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *