Misons sur l’Education nationale !

Publié le Catégories société

L’avenir de la République Centrafricaine se construit aujourd’hui sur les bancs de nos écoles. Les citoyens de demain auront la responsabilité de développer notre pays, et il est de notre devoir de leur offrir un cadre d’apprentissage efficace.

Actuellement, le nombre d’enseignants est très faible, avec un ratio qui dépasse parfois 1:100, soit plus de 100 élèves par enseignant ! L’émergence des « maîtres – parents », pour pallier le manque de personnel, illustre bien les difficultés des établissements publics. Nous manquons de moyens humains et matériels pour assurer convenablement l’éducation de nos élèves.
De même, le développement de l’enseignement privé, qui ne répond pas toujours aux normes et à la réglementation en vigueur, est un phénomène qui entraîne d’autres difficultés et accentue l’inégalité au sein de la population.

Comme l’a souligné il y a quelques mois le Président Faustin-Archange Touadéra, l’Education nationale est une priorité et le gouvernement doit lui consacrer une part importante de son budget. La construction de nouvelles écoles normales d’instituteurs, qui vont permettre de soutenir celle située à Bambari, est indispensable pour augmenter le nombre d’enseignants et améliorer leur formation.

Notre pays avance dans la bonne direction et je salue la belle dynamique qui s’est installée. Il reste maintenant à inscrire tous ces efforts dans la durée, car de nouvelles générations arrivent et de leur éducation dépendra le futur de notre pays.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *